6 mois de route : On a de la chance …?

Au cours de conversations avec la famille ou bien des voyageurs, revient souvent la question du budget et de notre chance…

Alors voici quelques précisions …

Tout d’abord, comment s’organise un tour du monde ?

A moins de partir avec un budget très confortable, vous allez devoir passer de nombreuses soirées à faire vos comptes. Faire des estimations des coûts de la vie dans tous les pays que vous souhaitez visiter, les moyens de transports, les sorties, les dépenses du quotidien. Estimation très complexe et incertaine, qui peut vite faire basculer votre prévisionel.

DSCN7820 (Medium)

Une fois décidé, il faut annoncer à vos enfants qu’ils vont partir un an! Ce qui inclut, quitter l’école, les copains, les activités, la famille. Puis vient le tour de vos parents,  et vos proches, aïe aïe aïe…ce n’est pas une mince affaire. Il faut répondre aux inquiétudes et aux interrogations de chacun, alors que vous même, vous n’êtes sûr de rien.

Gérer l’administratif…Dans notre cas, la déscolarisation des enfants. Je vous assure que votre cerveau fait des tours dans tous les sens lorsque que vous devez faire les démarches. Demander un congé sabbatique à son patron, là aussi, ce n’est pas une partie de plaisir. S’occuper de toutes les assurances sur place et durant le voyage. Organiser les transports, les hébergements, les visas…Il y a du boulot, mais rien d’insurmontable !

Comment nous finançons?

Le loto ou les dollars en chocolat…

DSCN8672 (Medium)

Et non, nous avons épargné petit à petit…c’est plus long ! Nous avons tout fait nous même dans notre maison, une belle économie. Nous avons vendu une voiture. On ne fume pas. On a pas de piscine dans le jardin ou de résidence secondaire. On vit simplement, on cuisine, on jardine…bref, on a escroqué personne, on ne vit pas au crochet de la société ou de nos parents. C’est juste un choix de vie !

DSCN7799 (Medium) DSCN7904 (Medium)

Une fois sur place :

Gérer le porte-monnaie : un an sans salaire cela veut aussi dire un an à tout compter et la consommation de base au moins chère. Lorsque nous étions en sacs à dos, nous mangions uniquement dans les petits restaurants, la plupart du temps des plats à base de riz! Même là-bas, une différence de un euro par plat c’est énorme (1€ x 4 personnes x 3 repas par jour x 30 jours = 360€ en plus sur le mois!)

DSCN8744 (Medium)

Ici en Australie, le coût de la vie est un peu comme chez nous sauf pour les fruits, les légumes et la viande qui sont plus onéreux.

Depuis le début du voyage, il faut rappeler aux enfants régulièrement que les boissons ou les glaces, c’est occasionnellement. Le voyage c’est aussi un peu de privation pour les petits et les grands (chocolat, friandises, alcool, boissons, café).

DSCN8761 (Medium) DSCN8353 (Medium)

Les pays que nous traversons offrent de multiples tentations : les vêtements, déco, souvenirs….mais ce n’est pas la peine d’y penser ! D’une part pour le budget, pour la place et puis les frais d’envoi en France valent souvent bien plus que le montant de nos achats.

Nos vêtements sont les mêmes depuis le départ. Quelques uns viennent remplacer les usés, on les achète d’occasion, pas de quoi crâner !

DSCN8589 (Medium) DSCN7757 (Medium)

Les visites :

Il faut penser que le budget visite s’étale sur un an. Une belle sortie à quatre va vite amputer le budget du mois, alors il faut bien choisir et souvent renoncer. En Australie par exemple, nous nous contentons des activités gratuites, les plages, piscines, parcs nationaux car une sortie en famille revient vite à 200$. Nous avons donc choisi de faire un zoo.

En inde, c’était le Taj Mahal. Au Népal, on a fait du rafting. Au Vietnam, la baie d’Along. Au Laos les 4000 îles. Au Cambodge, les temples d’Angkor. En Thailande, Koh Lanta et Koh Kradan.

DSCN8742 (Medium) DSCN8000 (Medium)

La vie en famille :

Etre tout le temps ensemble c’est formidable mais pas toujours simple. Pas d’échappatoire lorsqu’il y a conflit ! Et puis s’improviser professeurs pour toute une année, c’est pas toujours évident, ni pour les enfants, ni pour nous!

DSCN8751 (Medium) DSCN8761 (Medium)

Alors pour résumer :

Pour voyager autour du monde, quittez votre travail et vendez ce que vous pouvez. Louez votre maison. Annoncez la nouvelle votre famille et à vos enfants. Descolarisez-les. Ne comptez pas les nuits blanches à travailler sur votre projet et à vous demandez si vous ne faites pas prendre des risques inconsidérés à votre famille. Enfin, prévoyez de dépenser en un an, ce que vous avez mis de nombreuses années à épargner  !!!

DSCN7996 (Medium) DSCN7985 (Medium)

Alors, est-ce qu’on est riche et qu’on a de la chance?

Sans aucun doute ! Riche de notre bonne santé, de ce voyage et des rencontres que l’on y fait. Et chanceux d’avoir nos enfants, notre famille et nos amis. Pour le reste…

Nous vivons une expérience extraordinaire qui je suis sûre va nous marquer à jamais mais elle demande des sacrifices et un brin d’audace.

DSCN9343 (Medium)

A tous les rêveurs, les optimistes et voyageurs…faites comme nous !

5 Commentaires dans : 6 mois de route : On a de la chance …?

  1. annie GLE says:

    Coucou,
    C’est sur beaucoup de monde vous envie certainement, mais tout le monde n’aura pas l’audace, le gout du risque, la force de renoncer à du confort….,
    C’est une façon de vivre et vous avez la santé pour le faire, vous aurez de superbes souvenirs, vous nous faites voyager donc nous allons continuer à vous suivre.
    GROS BISOUS à +.

  2. Savourat julie says:

    Profitez pleinement, c est votre choix : CARPEDIEM. Bises à tous les 4

  3. vaucaire says:

    Nous vous espérons en bonne santé et pas trop impacté par le mauvais temps.
    Protégez vous et profitez en.
    On vous suit chaque jour, bisous à vous quatre.
    Patrick et Brigitte.

  4. Bonjour à vous,
    Nous venons de jeter un petit coup d’oeil sur votre parcours pour constater que tout va bien.
    C’est en effet une expérience incroyable que vous vivez, et nous comprenons parfaitement vos commentaires ou état d’âmes.
    Quand on lit un blog de voyageurs, on ne se rend pas toujours compte de la complexité : la logistique qu’il faut organiser en permanence, le budget à suivre de près, l’école qui demande régularité et assiduité, les galères de transport, la santé… Même si on vit des choses merveilleuses, être loin de chez soi, loin de ses proches, loin de son confort est très dur à vivre sur la durée.
    Faire un tour du monde en famille, c’est merveilleux et on en revient beaucoup plus riches au retour, même si les poches sont vides. Nous sommes rentrés depuis près de 2 ans et nous sommes toujours aussi soudés.
    Profitez bien des derniers mois, savourez chaque instant et allez au bout !
    Bises à la famille
    Florence et Bruno SECHET

  5. julie et diego says:

    Je suis entierement d accord avec tes commentaires……..

    Laisse les parler et profitezzzz!!!!